5% discount on the whole site once registration is complete.5% discount Sign in or register
In the cart0 items

La pêche à la verticale en eau douce

29 Oct, 2017

La pêche à la verticale en eau douce :

 

L’hiver arrive et les poissons vont être cachés sur le fond. Comment arriver à les débusquer et à les faire mordre est la question que vous vous posez sûrement. Pour cela, la pêche en verticale peut être un outil redoutable. Cependant, la pêche à la verticale ne peut se pratiquer que sur l’eau, en barque, float tube etc… Il vous faudra aussi un échosondeur ou alors une excellente connaissance du fond du spot que vous pêchez pour pouvoir pratiquer cette pêche. Il existe plusieurs types de verticale. Vous avez la verticale jigging, pour cette technique, vous laissez descendre votre leurre au fond et vous effectuez des tirées sèche qui font remonter votre leurre dans la couche d’eau rapidement et en redescendant votre leurre aura tendance à légèrement planer, il imite alors un poisson à l’agonie ce qui attire bien évidement nos amis carnassiers. Pour cette technique, vous pouvez utiliser les fameuses jigging rap de chez rapala. Blue marlin fait également de superbe cuiller à jigger.

Dans cet article, je vais vous parler d’une autre verticale, une technique de pêche où il ne faut pas réellement animer votre leurre.

 

 

La technique :

Pour la pratiquer, vous commencez par allumer votre sondeur. Vous regardez le fond, s’il y a des structures, des cassures, si vous voyez des boules de vif (bien souvent les carnassiers se postent autour et viennent se servir à leur guise un peu comme un frigo aquatique.) Une fois que vous avez choisi la trajectoire que vous allez emprunter et les fonds qui vous semblent prometteurs, il vous faudra choisir votre leurre et votre tête plombée. Les leurres les plus souvent utilisés sont des leurres souples, bien souvent des leurres finesses. Pour la plomber cela dépend du fond, de la vitesse de dérive etc… certains disent 1gramme/m de fond. Cela n’ait pas forcément faux et même plutôt une bonne base quand vous commencez la verticale. Petit a petit vous arriverez à gérer votre plombée en fonction des éléments alentours (dérive etc..). Les grammages les plus utilisés sont compris entre 12 et 28gr. Comme pour la verticale jigging, vous laissez couler votre leurre à la verticale du bateau, cependant une fois que votre leurre touche le font vous n’effectuez pas de tirées. Vous décollez légèrement votre leurre du fond puis vous laissez faire la dérive. Vous pouvez faire légèrement monter votre leurre dans la couche d’eau mais en le faisant redescendre tout doucement. L’objectif de cette pêche et de permettre à votre leurre de se déplacer tout en suivant la courbe du fond. Pour cette technique de pêche, il ne vous faut pas avoir peur de rester immobile et d’avoir l’impression de ne rien faire. C’est une pêche très lente qui ne peut convenir à tous les pêcheurs. Si vous aimez quand cela bouge les lancer ramener, cette pêche peut ne pas vous satisfaire. Cependant si vous êtes patient vous pourrez apprécier cette superbe technique qui rapporte bien souvent plus de touches que les autres.

 

 

Le matériel :

Comme je l’ai dit plus haut c’est une technique qui se pratique uniquement sur l’eau donc il vous faudra un bateau, une barque ou un float tube. Si vous avez une barque ou un bateau je vous conseille d’avoir un siège car durant cette pêche lente il est plus confortable d’être assis.

 

Le moteur électrique est indispensable pour les barques et les bateaux. Il vous permet maintenant de programmer à l’avance votre dérive, trajectoire etc… car il est possible de combiner votre moteur électrique avant avec votre échosondeur. (Minn kota avec humminbird et Lowrance avec motorguide).  Vous pouvez corriger rapidement votre trajectoire, mettre une ancre virtuelle si vous avez un poisson, garder un cap etc… Le point très important de ce moteur est surtout l’approche des postes qui sera bien plus discrète avec un moteur électrique qu’avec un moteur thermique.

 

Pour le sondeur, je vous conseille de faire en fonction de votre budget. De nos jours, tous les sondeurs vous permettent de voir s’il y a des poissons, la profondeur etc… la performance varie au niveau de la qualité d’affichage de la précision mais vous pouvez très bien faire avec un échosondeur à petit prix.

Pour la canne à pêche, je vous conseille une canne d’environ 1M80-2M et d’une puissance de 15-40 environ. Cette canne doit être sensible et avoir une bonne réserve de puissance. Les CANNES CARNASSIER QUANTUM ACCURIST VERTICAL, CASTING QUANTUM SMOKE VERTICAL INLINE pourront parfaitement vous convenir. Vous pouvez pêcher avec du casting comme du spinning comme vous le voulez.

Pour le moulinet, vous pouvez prendre ce que vous voulez, il vous faudra un moulinet léger dans lequel vous mettrez de la tresse. La tresse est très importante pour la sensibilité.

 

Comme leurres vous pouvez utiliser des shad comme le ILLEX I SHAD 7CM, ONE UP SHAD etc… Vous pouvez comme je vous l’ai dit utiliser des finesses comme le SAKURA SLIT FINESSE 7.5CM, O.S.P DOLIVE STICK 4.5" etc… Pour les coloris, je vous conseille le traditionnel vert chartreux et le blanc qui sont de bonnes couleurs. Ce sera à vous à vous renseigner, à vous adapter au spot sur lesquels vous pêchez.

Pour monter vos leurres, je vous conseille de rajouter un triple voleur (petit triple que l’on rajoute a l’arrière du leurre et qui permet bien souvent d’éviter de rater ou de décrocher les poissons). Cependant, il vous faut le faire pour les gros leurres entre 15 et 20 cm. Pour le positionnement de votre triple, vous avez deux possibilités. Vous pouvez le mettre sur le dos comme je vous l’ai dit précédemment ou alors sur le ventre du leurre. Pour cela c’est à vous de décider.

 

 

 

Comment monter votre triple supplémentaire :

 

Vous prenez du fil solide, du titane, de l’acier ou alors du gros fluerocarbonne. Vous choisissez un triple en fonction de la taille de votre leurre. Une fois que vous avez choisi ces éléments, moi je vous propose de sleever le montage. Je trouve que cette technique est simple et résistante quand c’est bien effectué. Pour sleever vous avez besoin de sleeve, d’une pince à sleever ou non d’ailleurs et d’un briquet si vous utilisez du fluerocarbonne comme moi. L’acte est simple vous prenez votre fil, vous le passez dans le sleev puis dans la boucle du triple. Une fois que vous êtes passé, vous repasser votre fil dans le sleev. Une fois que vous avez fait cela, vous pouvez écraser le sleev avec votre pince puis couper l’excédent en laissant un peu de marge et venir réaliser avec votre briquet une petite boule de fluero qui servira de sécurité. Une fois fait, vous pouvez alors ajuster la longueur du fil à votre leurre et faire la même chose au niveau de la tête plombée. Faites attention de ne pas fixer votre montage à votre tp, il vous faut juste la présenter pour avoir la dimension puis sleever. Cette façon de procéder vous permettra de changer de leurres sans problème tout en gardant votre montage.

 

 

Dodo-fishing12

29 Oct, 2018
Nous sommes distributeur officiel de GARMONT
GARMONT - chaussures tactiques de la qualité italienne
25 Oct, 2018
Joyeux anniversaire FishAddict!
Promos de notre anniversaire
FishAddict
7 rue de l'Industrie, Talaria Business Center, 98000 Monaco 98000 Monaco
06 08 58 45 05